L'histoire de l'US Montagnarde,un exemple pour le football amateur

Les grands derbys


1963. Les forgerons s'inclinent avec les honneurs en coupe de l'Ouest face au FCLorient

Photo 118.jpg

Auteur de cinq buts quelques années plus tard en championnat contre ces mêmes montagnards Le futur kinésithérapeute du FCLorient Le Corre auteur d'un hat-trick allait être une nouvelle fois le bourreau des forgerons.

Après leur exploit réalisé un an plus tôt en coupe de France face au FCLorient (victoire 1-0), les forgerons étaient cette fois attendus de pied ferme au Moustoir par une équipe Lorientaise revancharde.

Photo 122.jpg

 

 

Les regettés Alain Dubois et  Robert Colleter mettent La Montagne sur de bons rails.

Face à une impressionnante armada lorientaise emmenée par le futur international Yvon Goujon, les forgerons prirent le meilleur départ.  Le regretté Alain Dubois en félin trouvant la faille au bout de 11 minutes de jeu. Avantage de coute durée puisque servi par Verbrugge, l'inévitable Le Corre trompait Abgrall trois minutes plus tard.Les équipiers de Georges Moutte qui reprendront les commandes peu avant les citrons par un autre regretté en la personne de Robert Colleter. Le talentueux Jacques Rossignol dont le fils portera par la suite les couleurs montagnardes remettra son équipe à égalité avant que l'inévitable Le Corre n'enfonce le clou en mettant sa formation aux commandes . Dans ce derby très intense les Lorientais firent prévaloir les deux divisions qui séparaient les deux équipes. C'est encore  Claude Le Corre qui sonna le glas des derniers espoirs montagnards.

Photo 120.jpg

 

 

Photo 121.jpg


04/03/2014
0 Poster un commentaire

28 avril 1978, Pour le dernier match au stade Marcel Saupin à Nantes l'USM s'offre une victoire de prestige

 img994.jpg

L'USM est la dernière équipe amateur à s'imposer sur le mythique Stade Marcel Saupin à Nantes.

Une équipe montagnarde qui avait fière allure. Sur cette photo on reconnait Hamadi Ben Tahar, Patrice Pourrère, Jacky Liscouet, Philippe Dussouchet, Pierrick Le Roux, Alain Le Chenadec et l'infatigable dirigeant qui était Jean Claude Le Pen.

Accroupis: Eric Jégouzo,, Laurent Boché, Fabrice Nicolo, Stéphane Prado et Philippe Robic

Mon ami Jacky Liscouet m'a offert un véritable trésor avec cette photo qui sert également d'archives.

Le 28 avril 1984, le fameux stade Marcel Saupin qui avait été le théâtre des premiers titres des canaris et aussi de nombreux matchs de l'équipe de France, accueillait les deux dernières rencontres de championnat de son histoire.

Si l'affiche était ce jour là un alléchant Nantes- Saint Etienne, heureuse surprise ce sont les forgerons qui eurent contre l'équipe C du FC Nantes l'honneur de disputer le match d'ouverture.

Les joueurs d'Hamadi Ben Tahar particulièrement transcendés par l'évènement s'imposèrent ce jour là 2-1. Si les canaris poursuivront  ensuite leur chemin au magnifique Stade de La Beaujoire, les forgerons se rappelleront aux bons souvenirs des canaris en particulier du duo  Laurent  Guyot- Serge Le Dizet privant un peu plus tard la réserve Nantaise d'une accession à la  CFA, (ce qui coutera d'ailleurs la tête de ces deux pourtant remarquables entraîneurs).

Serge Le Dizet en tant qu'adjoint de Stéphane Moulin a pris depuis une éclatante revanche avec un  SCO d' Angers qui brille en Ligue 2.

Une aventure qui avait commencé pour Serge et les Angevins de la meilleures des manières  lors du premier match amical au Mané Braz face au FC Lorient.


02/01/2014
0 Poster un commentaire

1977 . La Montagne remporte le derby face à l'US Hennebont


IMG_1036.jpg

Jean Yves Le Déaut s'oppose avec brio à une tête de Roland Le Bouedec, , derrière Jean Yves on aperçoit la silhouette zêlée d'Alain Le Chenadec

 

Si à l'époque deux des frères ennemis n'étaient autres que l'USM et son voisin l'US Hennebont, ces deux clubs issus des couches populaires étaient loin d'avoir à l'époque des atomes crochus, j'en ai moi même fait l'amer expérience à mes débuts comme jardinier à la ville d'Hennebont ou certains des gars qui travaillaient avec moi plus rouge que rouge me prirent en grippe sachant mes attaches avec La Montagne ce qui m'a valut bien des désagréments et fut à l'origine que pendant très longtemps je ne voulais pas couvrir les matchs à Hennebont heureusement les temps ont bien changés et les échanges sont plutôt cordiaux entre les deux clubs.. Le hasard fut que le le premier derby que j'ai eu à couvrir fut justement pour le Télégramme de Brest... un certain USH-La Montagne en coupe de l'Ouest, et ce jour là le pire des scénarios se passa puisque à Léo Lagrange l'USH l'emporta 1-0 grâce à un but de celui qui était mon chef à savoir  Jacky Liscouet. Jacky qui avait toujours refusé que je parle de lui et qui je l'en remercie, pour le site m'a ouvert ces portes en me donnant notamment une photo inédite que je vous ferai découvrir lors les prochains textes.

Jacky Liscouet répond à Christian Stéphano

 

Cette année là après sorti en coupe de France une équipe du Croisty qui connaissait ces plus belles années, les forgerons tombèrent sur une équipe de l'US Hennebont remontée comme une pendule. Les forgerons bien que chahutés assurèrent l'essentiel en s'imposant difficilement 3-1. Si La Montagne avait pris les devants  avant la pause  par Christian Stéphano, jusqu'au bout l'USH allait vendre chèrement sa peau. Les protégés de Lucien Rio qui trouvèrent la juste récompense de leurs efforts par le futur montagnard..Un certain Jacky Liscouet. Ce dernier profita d'un tir de Christian Conan repoussé par Loic Le Sayec pour égaliser. Le suspense fut total jusqu'aux derniers carats. C'est une nouvelle fois Christian Stéphano qui fit parler la poudre en donnant la qualification aux forgerons à cinq minutes du terme. Bruno Le Cloarec se chargeant d'enfoncer le clou.

 Loic Le Sayec et Jean Yves Le Déault duel de générations

IMG_1039.jpg

 Daniel Le Pen supplée Jean Yves Le Déault sur une frappe de Christain Stéphano

 

Autre duel celui des générations entre un Jean Yves Le Déault qui avait fait étalage de son talent à  l'USM et son successeur  sous le maillot bleu Loïc Le Sayec. Loïc qui aura le dernier mot en évitant à son équipe de connaitre une cruelle mésaventure. Jean Yves de son coté retarda longtemps l'échéance mais du s'incliner à deux reprises devant son ancien coéquipier Christian Stéphano.

IMG_1038.jpg

Les deux équipes qui animèrent ce derby acharné disputé sur l'ancien stade Léo Lagrange. Chez les Hennebontais, on peut noter la présence de Joel Guillevin dont le fils Nicolas après avoir porté les couleurs de l'USM évolue à l'USH. De Jean Pierre Le Fèvre qui était très doué mais n'a jamais confirmé, de Patrice Puren qui si mes souvenirs sont bons a fait un court passage à La Montagne.


14/12/2013
0 Poster un commentaire