L'histoire de l'US Montagnarde,un exemple pour le football amateur

Les présidents de l'USM


Le charisme de François Hamonic

img854.jpg

Personnage hors norme le regretté François Hamonic à droite en veston noir  avait fêté en 1989 la victoire de l'USM en coupe de France face au Paris FC

Si depuis son décès suite à une longue maladie en juin 2004, les dirigeants montagnards avaient la bonne idée d'honorer la mémoire de François Hamonic en organisant  entre l'USM et la GSI Pontivy un challenge qui portait son nom, c'est que l'ancien co président de l'USM a laissé un souvenir indélébile partout ou il est passé.

C'est comme adversaire que Georges Guichard a croisé dans un premier temps le fer avec ce défenseur certes rugueux mais d'une grande sportivité" La première fois que j'ai joué contre lui, il portait les couleurs de la GSI Pontivy(une ville d'ou  François est d'ailleurs originaire) ensuite ce fut en troisième division avec l'UCK de Vannes". François hamonic qui fut très vite baigné de ces chauds derbys sous cette fameuse tunique verte qui était celle des Celliers Korrigans Vannetais et de l'USM dans des stades de La Rabine et du Mané Braz toujours bondés. Loin de penser à cette époque que comme comme Jean Lou Allanic il franchirait le rubicond pour atterrir pour raisons professionnelles à Hennebont ou en tant que responsable de la SAUR il avait été muté. François fit vite la transition et retrouva à nouveau gout aux fameux derbys...Dans le camp d'en face cette fois ci. La communion entre le parfois difficile public du Mané Braz et ces anciens adversaires se déroula sans aucun problèmes, et c'est tout naturellement qu'il fit l'unanimité.. Sa carrière terminée François resta fidèle à l'USM et devint même aux cotés d'Alain Le Chenadec et de Lionel Le Gal co président du club. Si tous les trois avait des caractères différents l'osmose se fit à merveille, même si avec la création de ce triumvirat l'usm connu ne période de turbulence en championnat, François apporta sa pierre à l'édifice dans cett réussite. Il aida aussi beaucoup de joueurs comme entres autres Florent Le Garrec, Romuald Le Maguer et Christophe Stéphant a assurer leur carrière professionnelle.

img861.jpg

François que l'on voit en compagnie d'Alain Le Chenadec, d'une autre personne elle aussi trop tôt disparue à savoir Patrick Le Dorze, de Pierrick Le Roux de Patrice Kervarrec , de Lionel Le Gal  de Christophe Tison, de Michel Lucas a laiisé derrière lui une trace indélébile.

Son fils Vincent profite de l'héritage de François.

img855.jpg

L'une des grandes fiertés de François aura été de voir son fils Vincent suivre une voie parralèlle à la sienne. Dans les gènes du père et du fils l'une des qualités était le soucis d'ouverture. Si Vincent comme son père fit le bonheur de l'USM et du Vannes (l'UCK  était devenu à l'époque le Vannes FC), son sens du dialogue allaient faire merveille dans le rôle d'éducateur qui est le sien. Vincent qui fut entraîneur entres autre de l'équipe de DSR de l'USM et depuis depuis un brillant CTD.

Si c'est toujours avec beaucoup de plaisir que Vincent vient saluer ces copains montagnards, quand on le revoit on repense avec beaucoup d'émotion à François.. François et Vincent qui font honneur au ballon rond


13/10/2013
0 Poster un commentaire

La belle fidélité d'Albert Le Picault

 img830.jpg

En évoquant la mémoire d'Albert Le Picaut , l'une des dernières images de lui fut cette rencontre  organisée à l'improviste à l'ancien café Nignol. Entre Jeanette Nignol et celui qui avait signé la bagatelle de soixante licences à l'USM, l'émotion fut intense. "C'est toi Albert"lançait timidement une Jeanette au bord des larmes. Tous deux refirent le passé et ils reparlèrent bien entendu de ce fameux jour de 1936

" C'est ici avec Henri Josse, Georges Le Paic, Jobic Rio, Francis Nignol(père) et  Ninon(François Giovannelli) que l'on a a fondé l'USM. Depuis ce jour je n'ai connu que ce club" avouait un Albert qui avait à l'époque 81ans (il aurait eut 95ans cette année)..  Albert handicapé par une blessure au genou ne porta en tant que joueur les couleurs de l'USM que pendant quatre ans" Cela ne m'a pas empêcher d'inscrire en une seule saison la bagatelle de 29 buts" avouait il fièrement.

Il s'investira a fond dans son rôle de dirigeant puisque il va assumé pendant 18 années les fonctions de trésorier, 16 autres comme secrétaire, sans oublier ces deux années comme président  ou il prendra la succession de Delaby,  il a d'ailleurs laissé un très bon souvenir.

Albert  avec la délicatesse qui était la sienne avait malgré ces 80 printemps  une très bonne mémoire, c'est avec un plaisir non dissimulé qu'on l'entendait évoqué les premiers pas des forgerons"Au début nous avions notamment dans l'équipe le fameux duo composé des frères Mar de sacrés gaillards( Je dresserai prochainement le portrait de Jules et d'Henri Mar), avec Robert Adélis, Jean Sciellour, Albert Le Bras...Je jouais comme avant centre. La guerre a entrecoupé ma carrière, ensuite ma blessure au genou a fait que j'ai dû interrompre celle ci (Albert fit le bonheur de l'équipe fanion de l'USM de 1937 à1942)

USM.jpg

 Photo des premiers pas de l'USM au fameux Champ de Capote en 1937, année des débuts de footballeur d'Albert

Son fils Michel assure la relève.

usm champion DSR 1974-1975 .jpg

Michel Le Picault debout à l'extrème gauche fut champion de DSR lors de la saison 74-75

Albert non content d'avoir vu grandir et s'épanouir des joueurs comme Jean Giovannelli, Gilbert, Alain et Jean Le Chenadec, Bernard Maligorne, Gilbert Morvant aura avant sa disparition été le témoin privilégié des grandes heures de ce club en vivant intensément les épopées Angevine et  Montpelliéraine en coupe de France.

 

 USM 79-80 - Divers 03.jpg

 Albert sur le banc de l'USM en 1980 aux cotés de Jean Claude Le Pen, Bruno Le Cloarec, Jacques Seicher et Jacques Audran.

USM 79-80 - Divers 03 (2).jpg

On  voit ici  Albert en grande discussion avec  un Louis Angot et Jean Giovannelli, Louis fut à la fois dirigeant à l'USM et aussi conseiller municipal

A La Montagne comme tout est une histoire de famille, Albert a eut la chance de transmettre sa passion à son fils Michel. Ce dernier fut l'un des acteurs de ce fameux match contre Morlaix et de l'accession en DH dans un Mané Braz plein a craqué. Michel qui est toujours présent dans les travées à deux pas de ce lieu magique ou Albert est resté jusqu'au bout l'un des fidèles les plus assidus.

img831.jpg

 

 Albert est resté jusqu'en 2003 fidèle à son club


25/09/2013
0 Poster un commentaire

Kévin Le Gal au nom du Saint père Lionel

  img795.jpg

 Kévin est le nouveau président de l'USM. On le voit ici sur cette photo prise par Clément Le Calvé(Ouest France) posant aux côtés d'un Jérémy Morel venu fêter les 30 ans de l'ancien montagnard Stéven Le Ruyet

Si du temps de ces brillantes années en tant que président de l'USM, Lionel Le Gal(je retracerai prochainement les différents combats qu'il a mené en faveur du football amateur) en bon samaritain a souvent donner à ces joueurs avec sa verve inébranlable l'absolution pour les inciter à se surpasser, en bon paroissien son fils Kévin  participe depuis son plus jeune âge aux offices donnés par les joueurs de l'USM dans ce temple du  football Breton  qu'est le Mané Braz.  S'il est à 32 ans l'un des plus jeunes présidents du football Kévin , entend bien voire ces ouailles donner la messe. Cette nouvelle curée 2013-2014 s'annonce en tout cas prometteuse. le nouveau président prenant le tout à la lettre souhaite certainement que cette curée se transformera en cuvée et qu'elle deviendra un grand cru.

Kévin qui dirige avec brio les assurances Thélem à Hennebont entend donner les mêmes garanties à l'USM" Fort de plus de 400 licenciés un club comme l'USMontagnarde se gère comme une petite entreprise et j'entend tout faire pour mener à bien ma mission".  Avec intelligence il a sut outre la présence de Lionel bénéficier du soutien des sages qui dans l'ombre mais avec toujours la même passion sont toujours présents depuis plusieurs décennies pour mener à bien les destinées du club, ils sont pour beaucoup dans la réussite de l'USM. Fort d'une équipe soudée il n'a qu'une idée"L'objectif c'est de voire l'équipe fanion l'équipe joué les premiers rôles en DH tout en incorporant un maximum de jeunes" confiait il à l'orée d'une saison qui a bien commencé.

 Non content de mener à bien ces différentes tâches, Kévin est aussi un footballeur non dénué de talent. Ces premiers pas footballistique il les a effectué à la JAP Plouhinec ou il fut dans l'ambiance... car pour être un bon assureur il faut avoir de la Jap( la jappe à savoir du bagout).  S'il avait planté un premier sillon au pays des carottes, Kévin n'en a garder de ce séjour très prolifique sa légendaire bonne humeur(les carottes ça rend aimable). Il tombera bien vite dans le tourbillon montagnard ce qui lui donnera le gout(...Le Gal, Le Gout) de donner le tournis à quelques uns de ces adversaires avec qui il a croisé le fer.

 A défaut d'en faire un  fromage notre président à l'odeur d'odeur alléché en  fin renard entend voire ces joueurs crier en guise de langage crier souvent victoire. La Fontaine de jouvence n'en aura que plus de saveur si en fin de saison pour l'affable(...la fable de la Fontaine) Kévin si son équipe décroche le Gral.... Connaissant le personnage on peut lui faire confiance, il sera à la hauteur de la situation.

 


10/09/2013
0 Poster un commentaire

Aimé Le Picot,la saga du boucher

 img748.jpg

Aimé Le Picot à droite en compagnie du boulanger de La Montagne Albert Le Montagner a beaucoup payer de sa personne pour le club de la citée des forges

Si un pont sépare Hennebont de Lochrist, du côté de Langroix et de la citée du Kirsch ,l'US Montagnarde a toujours eut la part belle, tous les supporters se faisant un malin plaisir à faire le tour des différents commerçants pour parler des performances des bleus. Le manège commençait à Langroix chez le charcutier Armand Nicolas qui fut un très bon joueur, puis ensuite il suffisait de traverser la route pour prendre son pain chez Dédé Bouquin. En franchissant le pont le boucher qui sera président de La Montagne Aimé Le Picot toujours très en verve savait avec humour accueillir ces clients, il avait pour voisin le bar des voyageurs cher à un Jean Claude Massiot qui en tant que président des supporters lors des premières années de troisième division avait la bonne idée de filmer les matchs et de les repasser en boucle dans son café à l'initiative aussi de Jacky Le Gourriérec qui sera tour à tout vice président, chauffeur de car et même speaker de l'USM. Un pont plus loin, les supporters se retrouvaient chez Rouzo au café des footballeurs dont le patron  plus connu sous le nom de Coubat fut aussi un sacré guerrier sous le maillot bleu.

img747.jpg

COS 345.jpg

Sur ces photos on aperçoit l'ancienne boucherie d'Aimé .

Le franc parler d'Aimé.

Avec sa bonhommie Aimé n'avait pas son pareil pour savoir déclancher l'hilarité, Il avait aussi du flair. L'un des souvenirs marquants restera le 8 décembre 1974 ce déplacement à Quiberon pour le compte du championnat de DSR. Le Stade Quiberonnais fort de gabarits impressionnants dont le fameux Danté Mamadou n'entendait faire qu'une bouchée des frêles et jeunes montagnards qui jouaient les trouble fête dans le championnat. Les supporters des sardiniers n'arrêtaient pas de chambrer les montagnards, ce qui avai dont d'irriter un Aimé qui leur répliqua sèchement" Même si vous vous voyez trop beau, car on a des jeunes joueurs qui vont ne vont pas se laisser marcher dessus, et je suis que c'est eux qu'ils vont vous faire la

pige ".

Nullement impressionner par le défi physique imposé par les Quiberonnais dont certains rendaient leurs rendaient plus de 10 centimètres, les jeunes montagnards emmenés par un Loïc Trahan qui éteignit complètement Danté Mamadou remportèrent le match 2-1. Sur ce terrain qui a la particularité d'être fait sur un puits Artésien, les forgerons avaient noyés pour la plus grande joie d'Aimé la  sardine Quiberonnaise. A la fin de cette saison 74-75 non seulement les vertueux Quiberonnais restèrent à quai,mais c'est l'USM qui accéda à la division d'honneur

Sponsor et président.

img746.jpg

Si La Montagne a eu deux Le Picot comme président à savoir Aimé et  Albert(Le Picaud) , tous deux aidés il est vrai par des staffs toujours à la hauteur apporter une immense contribution à aider à construire cet immense édifice à franchir ces premiers sommets . Aimé du temps ou il dirigeait l'USM avait sous sa coupe le fils d' Albert, Michel qui fut un rude défenseur. Aimé qui non content de payer de sa personne comme dirigeant fut l'un des sponsors du club. Ceux qui l'ont connus  n'ont pas oublier ce personnage charismatique.

 

 


17/08/2013
0 Poster un commentaire

Guy Cohic le Docteur au grand coeur

img716.jpg

Guy Cohic fut un président hors norme on le voit ici au centre en compagnie de Jean Le Chenadec dont j'ai raconté le parcours et d'un François Lancelot qui fut lui aussi un grand Monsieur(je lui consacrerai prochainement une chronique). de Georges Héllec qui tenait le bar chez Nini à La Montagne, de monsieur Le Montagner  boulanger à La Montagne et sous toutes réserves d'Aimé Picaut qui fut président de l'USM.

 Si l'US Montagnarde club issu du front populaire a sut attiré en son sein beaucoup de gens issus de la classe ouvrière, l'un de ceux qui malgré son statut de Docteur avec une aura particulière chez eux n'était autre que Guy Cohic. Le Docteur Cohic était un personnage reconnu et apprécié de toute la classe populaire. " C'était quelqu'un qui n'hésitait pas à s'arrêter dans Lochrist pour payer le coup aux ouvriers et aux supporters montagnards" se rappelle l'un des plus anciens d'entre eux qui est par ailleurs avec son épouse toujours présent au Mané Braz à savoir Guy Tréhin. Moi j'ai personnellement une anecdote à ce sujet. Mon grand père avait fait un jour un malaise au Mané Braz et à son réveil qu'elle ne fut pas sa mauvaise surprise de voir à son chevet un autre Docteur (Guy Cohic était en vacances) il lui lança" A c'est toi gros  ....!. Si le sport n'a pas d'odeur les anciens sont rester attachés aux valeurs, La Montagne a elle aussi avec brio effectué sa mue même si elle reste un club attaché aux valeurs de l'amateurisme. Guy Cohic avait cette proximité d'approche avec les gens qu'il fut sans surprise élu à la tête de l'USM. Si son règne connut une période de mouvance après une première accession manquée en DH ou il mit l'équipe drivée à l'époque par Jean Giovannelli devant ces responsabilités après un match catastrophique à Pluvigner ou le gardien Dédé Le Goff se blessa au bout de dix minutes de jeu obligeant Bernard Le Hen à joué dans les buts alors qu'en face Jean Pierre Beudin et Richard Allanic ne se privaient pas de sonner la charge. L'année suivante en 1968 l'USM sous la conduite du même président ne ratait pas l'accession. " Cela a été pour nous et pour lui un grand moment de bonheur . Il nous avait même invité chez lui  à boire le champagne" se rappelle Jean Yves Le Déaut.

Au dessus du Mané Braz en avion.

Les années de présidence de Guy Cohic ont été aussi marqués par les premiers matchs sur l'actuel stade du Mané Braz  . Guy Cohic avait donné à ces rencontres une intonation particulière en survolant souvent le stade en avion. Le fervent public du Mané Braz non content de se régalé avec les belles prestations des Loïc Trahan, Gilbert Le Borgne, Georges Guichard, Alain Le Chenadec , Angélo Giovannelli et consorts en avait pour son argent avec ce président qui sortait de l'ordinaire. Lors du match inaugural du terrain de Guénin La Montagne-FCLorient, c'est d'ailleurs en avion que Guy Cohic était venu apporté le ballon du match.

Plus tard le généreux président fera un superbe cadeau à ces joueurs" Il nous avait invité avec ces copains de l'Avia club Lorientais à une journée à Belle Ile, c'est peut être le plus beau moment que j'ai vécut à La Montagne". Georges Guichard comme tous ceux qui l'on connu ne garde que du positif de ce Docteur au grand coeur qui a d'ailleurs fait des émules puisque sa fille Gwenael tout en restant dans le milieu médical est une très brillante conseillère municipale à Hennebont(La Montagne en la mémoire du docteur avait organisé le challenge Guy Cohic).

 

 

 


23/07/2013
1 Poster un commentaire