L'histoire de l'US Montagnarde,un exemple pour le football amateur

Les épopées montagnarde en coupe de France


Novembre 2001 Un premier exploit face à Limoges

img970.jpg

 

 

S'il faisait ce soir du 24 novembre 2001 au Mané Braz un froid de canard ajouté à la purée de pois , l'affiche de 64ème de finale de coupe entre l'USM qui évoluait en division d'honneur et Limoge pensionnaire de CFA, aura laissé les gormets du Mané Braz sur leur faim. Si à l'image du temps ce match très fermé tarda à se décanter l'essentiel pour les forgerons étaient de franchir ce cap qui devait par la suite  les mener en 16ème de finale avec ce match légendaire au moustoir face à  l ' AS Monaco.

img973.jpg

Lionel Le Gal aux côtés de Christophe Tison et du magicien Gilles Rolland était aux anges

Christophe Stéphant montre l'exemple.

img970 (4).jpg

 

 

 

 

Dans cette partie qui n'avait rien de plaisir, les forgerons pouvaient lancer un grand coup de chapeau à leur capitaine Christophe Stéphant. Chistophe qui fut le meilleur des 22 acteurs. Lentraîneur montagnard Gilles Rolland était d'ailleurs le premier à félicité son joueur" Bravo petit Chris elle est bonne celle là". Si le petit Christ avait crucifié les Limougeauds, il avait bien été aidé dans sa tâche par les deux saints apôtres Jean Marie Inquel et Sébastien Morvant. Bien que privés pourtant de Rodolphe Thomas, de Romuald Jaffré (suspendus) ainsi que de David Audion blessé, les forgerons trouvèrent rapidement l'ouverture par le petit prnce des lieux Jean Marie Inquel(2'). Si le match s'équilibra ensuite, l'égalisation Limougeaude par Doubaté(24') dans un silence de cathédrale, sema le trouble chez les 767 courageux supporters montagnards qui avaient bravés le froid. Il en fallait plus pour démoralser cette vaillante équipe montagnarde. Dans ce domaine Sébastien Morvant n'a pas son pareil pour réveiller tout le stade. Un tantinet transi Morback en donnant à la 64ème minute le but de la qualification à son équipe réchauffa comme magie le temple du football Breton. Les montagnards qui laissèrent sans voix un certain Jacky Lemée. L'entraîneur Limougeaud passé par les rangs du... SCO  d'Angers avait déjà quelques vingt ans plus tôt le bonjours des ...montagnards eut droit à une nouvelle extinction de voix... Loin d'être tout a fait aphone Jacky Lemée ne tarissait pas d'éloge sur les forgerons" La Montagne mérite son succès...Et dire que cette équipe n'évolue qu'en Division d'Honneur". Son vis à vis Gilles Rolland pouvait de son côté jubiler" Les gars se sont donnés à fond et ont joués libérés.On n'a pas vu de différence de niveau". Gilles Rolland qui était loin de se douter à ce moment là qu'il était au crépuscule d'une superbe aventure dont je retracerai prochainement une à une toute les péripéties et qui s'achèvera en apothéose au Moustoir contre l'AS Monaco.

img974.jpg

img976.jpg

img968.jpg

 

 

 

 

 


05/12/2013
0 Poster un commentaire

1978, les forgerons frôlent l'exploit face au Stade Rennais

En novembre 1978 les forgerons sont passés bien près du premier exploit de leur histoire. Sans un erreur de l'arbitre qui refusa un but valable à Jacky Liscouet, les forgerons auraient dû sortir le Stade Rennais de la coupe de France.

 

img962.jpg

 
En tant que double soulier d'or Africain Laurent Pokou en se rendant au Mané Braz était loin de se douter que lui et ces coéquipiers allaient tomber sur un os. Ce jour le Mané justifia pleinement le surnom  que lui a donné l'ancien président Yannick Ménandais de Temple du football Breton.

Si la commune d'Inzinzac Lochrist comptait à l' époque un peu moins de 5000 habitants, ils étaient plus de 5000 spectateurs à venir encourager les équipiers du regretté Christian Stéphano(C'est d'ailleurs toujours le record au Mané Braz) Le Mané qui avait en la circonstance réussit un double record de spectateurs et de recette.

Pour ce qui sera l'un des derniers matchs de Laurent Pokou en coupe de France(l'Ivoirien se fera expulsé au tour suivant à Saint Pol de Léon face au Stade Léonard Kreisker), les Rennais vont tomber sur une montagne. Après avoir pour une fois ratés bon nombre d'occasions les forgerons pensaient avoir fait le plus difficile en ouvrant dans les derniers carats la marque par son butteur Jacky Liscouet, mais au grand dam du public l'arbitre refusa de valider le but ce qui n'était l'avis de l'artificier montagnard" Klimek le portier de Rennes a dit après le match que le ballon était rentrer" regrettait Jacky.

C'est une vielle connaissance des montagnards en la personne d' Alain Jubert qui allait offrir sur un plateau dans les ultimes secondes le but de la victoire au Yougoslave Spréco , ce sera par ailleurs l'unique réalisation en coupe de France du Yougoslave. Alain Jubert qui s'était par là même rappeler au souvenir des forgerons contre qui il avait livrer d'âpres et de rudes batailles quand il évoluait à la Stella Maris de Douarnenez. Ce dernier n'était également pas mécontent de jouer un vilain tour à un certain Jean Giovannelli qu'il avait eut comme équipiers au Stade Rennais puis au Véloce Vannetais.

Si ce jour là la pillule fut particulièrement amère pour les montagnards, Roland Le Bouedec, Alain Le Chenadec, Roland Rouzo, Patrick Le Polotec, Pierrick Le Ferrand prendront une éclatante revanche deux ans après avec l'épopée Angevine

img964.jpg


02/12/2013
0 Poster un commentaire

La Montagne-Quimperlé 1-2

 Le coup de coeur pour Yann Le Borgne et les Quimperlois qui ont fait un match plein.

img939.jpg

 Photo Clément Le Calvé Ouest France

 

Si La Montagne est tombé sur une équipe Quimperloise exemplaire qui à l'image d'un Yann Le Borgne remarquable qui ne méritait pas une sortie telle que je la décrit dans OF.

Savoir rester humbles en toutes circonstances doit être l'une des vertus du sport comme Stéphane Lestin,  et beaucoup d'autres Yann est dans ce domaine a toujours été un exemple(certains on trop vite oublier ce qu'il a apporté à l'USM... Personnellement sans langue de bois je le dit. Celà me choque !.

Même si également je suis déçu pour l'entraineur montagnard Bruno Lantrin qui a relancer de belle manière cette équipe montagnarde(je remet une couche dans OF demain), je reste persuadé malgré cet échec La Montagne va remonter en CFA2 ..Quitte à offrir le champagne à Bruno, Kévin le Gal, et aux joueurs.

Je voulais féliciter Zu(Zurah Adjoev) qui reste un ami(Zurah fidèle à lui même sur la photo de Clément Le Calvé sur Ouest France ou on le voit sur son dos ce mot Georgia Love You..Zou le Géorgien multi langues) a peser sur la partie,  tout comme Jonathan Mvuemba repositionné à l'inverse de ce qu'il évoluait à La Montagne en défense centrale. Jonathan (avec qui l'on n'a pas pu cette fois ci a reparlé du pays vu que l'on est tous les deux originaires de l'Orne lui d'Alençon moi d' Argentan), Jean Pierre Le Callet était avec Alan Le Borgne. Jean Pierre auquel je me suis promis de dresser un portrait savoureux (sur lui et son frère Patrick) dans les prochaines semaines.

Histoire aussi de lancer un clin d'oeil à  Magueye qui a porté avec bonheur les couleurs de l'USM et fut un brillant entraineur du FCQ, l'un des remplaçants Quimperlois s'appelait ... Sow et est ..le fils de de son père...On ne peut que lui souhaiter la même réussite car il a beaucoup de talent et pourquoi pas à l'image de son aîné de suivre le chemin inverse...(Eric Le Gaillard qui tient là, un joyau brut ne l'entend certainement pas de cette oreille!).

A ce coup de gueule et cet élan d'éloges je ne pouvais pas oublier Sébastien Morvant dont je me suis évertué à retracer sa brillante carrière dans ces quelques lignes. Sébastien qui s'il a donné le coup d'envoi en compagnie notamment du joueur Marseillais Jérémy Morel (formé lui à Quimperlé) aurait mérité une véritable ovation.

img937.jpg

 

 img938.jpg

 Eric Horrenberger Ouest France


17/11/2013
0 Poster un commentaire

La Montagne et Inzinzac Lochrist

"Inzinzac Lochrist ou c'est?...Le club de football de La Montagne on connait", que ce soit à travers l'article que j'ai eut le plaisir de réaliser ce lundi 28 octobre  pour le journal Ouest France, ce site et aussi le livre que je vais bientôt démarrer avec mon collègue du Télégramme et excellent ami depuis 30 ans Yvon Le Gall, je voulais rendre hommage aux joueurs, dirigeants et supporters qui ont contribué à écrire la légende de l'USM dont la réputation est connu dans toute l'hexagone grâce à ces exploits en coupe de France. L'USMontagnarde est  par ailleurs un cas unique dans le football amateur. Mais au delà de ces considérations, une question m'interpelle... Je m'étonne en effet qu'alors que la réputation du club est connu, les personnes qui se rendent à Inzinzac Lochrist(c'est le nom de la commune)ne font pas le rapprochement avec l'USM. Lors des grandes épopées certains journalistes venus de Paris se sont même perdus dans la nature.. Inzinzac Lochrist est non seulement connu au niveau mondial pour être la ville ou a été créer le fameux procédé Off Set qui a révolutionné le monde de l'imprimerie,  c'est tout naturellement le fief de l'USM, du champion cycliste Warren Barguil, la citée ou Eddy Merkx a gagné sa première course professionnelle, sans oublier cette grande Dame qui a si bien retracé l'histoire des forges qu'est Gisèle Le Rouzic.

Alors un petit panneau à l'entrée  serait une bonne publicité par la commune

 

img877.jpg

 Article paru ce matin dans Ouest-France ou je retrace tous les exploits de l'USM en coupe de France. A l'image du butteur Nicolas Blutel qui fut l'un des grands artisans de la qualification contre Saint Laurent, tous les ans l'USM révèle de jeunes talents...C'est l'une des forces du club


28/10/2013
0 Poster un commentaire

2000. La gueule de bois des montagnards à Langon Castets

 usm19992000dy1.jpg

Si l'USM a subit le plus gros revers de ces épopées en coupe de France dans cette belle région bordelaise à savoir à Langon Castets, pour les supporters montagnards ce déplacement restera néanmoins malgré la défaite un excellent souvenir.

Après l'épopée Rouennaise la saison précédente ou Jean Marc Le Gall avec plus de 660 minutes sans encaisser de buts était rentré dans l'histoire de la coupe de France, ce deuxième trente deuxième de finale d'affilée allait être malheureusement pour le club de la citée des forges une petite descente aux enfers qui vaudra vu les mauvais résultats en championnat à l'entraîneur Patrice Pourrère de céder saplace avant la fin de cette saison 1999-2010 à la paire Christophe Tison- Michel Lucas, Patrice Kervarrec qui lui avait les diplômes faisant comme c'est le cas encore cette saison faisant office de prête nom. A la décharge des montagnards deux des pièces maîtresses à savoir Jean Marc Le Gall et Stéphane Lestin avaient quittés durant l'intersaison le navire, ils reviendront un peu plus tard pour faire connaitre au club d'autres aventures dans l'épreuve reine.

Après avoir éliminé une nouvelle fois le Stade Lamballais au tour précédent, les forgerons se faisait un plaisir à aller compter fleurette dans une terre d'ovalie à un club qui révéla un certain Matthieu Valbuéna. Fines bouches les supporters montagnards se faisaient un plaisir tout en dégustant un bon verre des crus du terroir à savoir les fameux Sauternes et Graves de s'enivrer avec la victoire avec la victoire de leurs protégés.

 

Malheureusement si bien, que favoris les forgerons prirent le bouillon, ce déplacement ne fut pas vint.

img845.jpg

Christophe Stéphant et ces équipiers après cet échec, ont vite remis le couvert car deux ans après lors de l'épopée Monégasque il se retrouvèrent à nouveau en 32ème de finale . Lui même a profité de cette aventure pour devenir par la suite l'un des, sinon le seul joueur amateur en France à dépasser les 100 matchs dans l'épreuve reine.

Comme c'est le cas à chaque aventure de coupe de France, tout le village d'Inzinzac Lochrist  s'était mobilisé pour cet évènement. Entre les cars de supporters et ceux et les voitures particulières ce sont plusieurs centaines de montagnards qui firent le déplacement vers le stade Octave Octavin.

Les dirigeants locaux guère habitués a voire une telle effervescence n'arrêtaient pas d'appeler Gilles Héllégouarc'h et les responsables montagnards, car ils n'en croyaient pas leurs oreilles de voire un village de 5500 âmes drainé autant de monde. Leur gros soucis étant vu la capacité limitée du stade Octavin de savoir comment ils pourraient accueillir un tel public.

L'ambiance dans les cars était comme toujours festive, sur la route le spectacle des restes de l'ouragan et les vides laissés annonçait l'arrivée en Gironde. Comme c'est souvent le cas avec La Montagne, les stadiers adverses furent vides débordés par la meute de supporters qui affluaient aux guichets, ce qui valut à certains de manquer l'entame de match calamiteuse des montagnards, puisque pratiquement sur l'engagement Fabien Neveu avait déjà trouver le chemin des filets.

 Les retrouvailles de Marius Trésor et de Patrice Kervarrec

 ACA Saison 1972-1973

 Patrice Kervarrec accroupis au centre à côté de Claude Le Roy avait retrouvé un Marius Trésor(en haut à gauche) avec qui il avait évolué en 1972 sous les couleurs d'Ajaccio.

Ce match fut marqué par les retrouvailles de Marius Trésor et de Patrice Kervarrec qui furent tous deux partenaires en première division à Ajaccio en 1972 et 1973. Marius que les dirigeants locaux avaient eut la bonne idée de faire donner le coup d'envoi du match était accompagné de celui qui allait devenir l'entraineur adjoint et le préparateur physique des Girondins à savoir Eric Bédouet.

A titre personnel ce fut un plaisir de retrouver Eric,avec qui on refit le monde en se souvenant des matchs au Mané Braz qu'Eric adorait fouler en tant qu'entraîneur de la réserve Stade Lavallois, (Eric avait quitté le centre de formation Lavallois pour les Girondins deux ans auparavant).

Le réalisme des Bordelais

Dans cette région des grands crus, les forgerons menés 1-0 allaient par manque de réalisme beaucoup vendangés, tirant notamment sur la barre et voyant plusieurs de leurs tentatives repoussées devant la ligne. Si La Montagne vendengeait, c'est Langon Castets qui allait récolté. Juste avant la pause Basila Mokili Yenga crucifiait David  Larcin avant de faire à vingt minutes du terme boire aux montagnards le calice jusqu'à la lie. Si la messe était dite, cette lourde défaite fut loin d'avoir laisser un gout de trop peu aux supporters qui si avec beaucoup d'humour se rappellent de ce périple en surnommant Langon Castets...Langon casse tête. Le retour aux allures de gueule de bois fut loin d'être triste... Certains d'entre eux gardèrent des contacts avec les dirigeants locaux ce qui leur permit de retourner en Gironde acheter du vin. Idem pour les joueurs  qui comme Julien Jégo ou Arnaud Monnier ne gardent que les côtés positifs" On nous avait promis 10000 francs si l'on passait ce tour, or on a dû se contenter d'une bouteille du cru"

Lee équipiers de Fabien Neveu qui s'inclineront au tour suivant face au futur finaliste Calais 3-0

 

 

 

Dimanche 23 Janvier 2000 14:30
             
Langon-Castets (CFA2) 3-0 Montagnarde (CFA2)
(Langon-Castets Football Club) (2-0) (Union Sportive Montagnarde)
 
 Buts :
1' Fabien NEVEU
45' Basila MOKILI YENGA
64' Basila MOKILI YENGA
 Stade : Stade Octave Octavin (Langon-Castets)
 Spectateurs : 1338
 Arbitre : Eric BROCAS

 

 

 


05/10/2013
0 Poster un commentaire