L'histoire de l'US Montagnarde,un exemple pour le football amateur

Portraits de dirigeants exemplaires


La joie de vivre de Nénesse Lucas

Pim0009.jpg

Nénésse Lucas au centre présentant l'affiche du match de coupe de France La Montagne-Monaco a apporté un bain de jouvence à l'USM.

" Je chante faux, mais je bois juste", Même sa santé précaire le tiens à regrets éloigné du Mané Braz, Ernest Lucas reste attaché aux performances des montagnards grâce à ces voisins de la rue Marcel Sembat à La Montagne, à savoir le vice président de l'USM Pascal Granvallet ainsi que Bernard Jégouzo  " Bernard vient régulièrement me voir comme cela je suis toujours au courant de l'actualité des forgerons".

 Plus de 40 ans comme dirigeant.

Du côté de la buvette ou de la friterie, la silhouette de Nénésse ne passait jamais inaperçue, tout ceux qui le connaissent savent qu'il avait le coeur sur la main. "J'ai été plus de quarante ans dirigeant , qui plus est je n'ai jamais pendant cette période manqué un déplacement lors des périples en coupe notamment".

Le bout entrain du club.

img742.jpg

Quand le club affrétait à la disposition de ces supporters pour les matchs importants des cars, avec Nénésse les retours semblaient moins longs car il n'avait pas son pareil pour mettre de l'ambiance. Après les matchs, après l'effort il fallait passer au réconfort, à ce sujet il s'arrangeait toujours pour que les supporters fassent semblant d'éternuer afin que le chauffeur du bus n'entende pas le bruit du tire bouchon.

Son prénom scandé par les supporters à Lamballe.

img745.jpg

 

Lors d'une des épopées de coupe de France L'USM se déplaça à Lamballe, les centaines de supporters qui avaient le sens de l'originalité avaient déployé une grande banderolle en l'honneur du capitaine montagnard Romuald Le Maguer qui fêtait ce jour là son anniversaire eurent aussi la bonne idée de scander des" Merci Nénésse". C'est le stade par ailleurs presque tout acquis aux bleus qui se mit pendant à scander le prénom de l'ami Nénésse"

Une page entière dans Ouest France.

J'ai moi même un souvenir particulièrement marquant qui reste à titre personnel l'un des grands moments des années de correspondant sportif. Lors de l'épopée Rouennaise, un coup de téléphone du chef des sports de Ouest France Vincent Thaëron m'annonçait que le grand ponte Jean Luc Pélizza qui avait couvert la coupe du monde de football voulait faire un article sur l'USM et qu'il fallait trouver quelqu'un d'original pour illustrer l'article. Nénésse était la personne toute trouvée. Ce fut un grand moment d'émotion car voire un personnage comme Jean Luc qui sillonne le monde entier pour couvrir ce qui se fait de mieux au niveau du sport débarquer à Lochrist était un véritable évènement. Jean Luc réserva une véritable surprise en sortant le samedi dans toute l'édition qui plus est en dernière page un superbe article sur l'USM un portrait particulièrement flatteur de l'ami Nénésse .

 

 

 

 

 


14/08/2013
0 Poster un commentaire