La fabuleuse épopée de l'USMontagnarde et mes coups de coeur

J'apporte mon soutien au joueur de Locminé Seydou Ouédraogo qui devra quitter le sol français d'ici un mois

sEYDOU.jpg

Photo archives Ouest- France

"J'ai construit ma vie ici"  c'est ce cri du coeur qu'a lancé Seydou Ouedrago quand il a appris qu'il devrait quitter dans un mois le territoire français, le burkinabé a reçu le soutien de son entraineur à Locminé Pierre Talmont qui fait part de son étonnement : "On m’a appris qu’il était retenu et qu’il pouvait être réexpédié dans son pays. C’est inquiétant. Bien sûr, quand les papiers ne sont pas en règle, on n’est pas à l’abri, mais j’ai eu maintes fois des discussions avec Seydou là-dessus. Il avait ses études, sa copine, on était loin d’imaginer le pire pour lui"

Seydou était à Paris ce jeudi 15 avril 2021 et devait prendre le train pour rentrer dans le Morbihan, mais avait été placé dans un centre de rétention administrative. "Il était allé à Paris pour faire renouveler son passeport. Seulement, il a été contrôlé et emmené dans un centre de rétention, dans le 12e arrondissement », ​explique dans le journal Ouest France  Chloé, sa conjointe avec qui le joueur est pacsé depuis février 2020.

Imbroglio administratif

Le jeune homme de 25 ans, titulaire d’un passeport du Burkina Faso, avait également engagé une procédure pour faire renouveler son visa. La préfecture doit se prononcer avant le 24 avril​, explique encore sa conjointe, qui tente d’exposer un imbroglio administratif Il était étudiant et son visa n’avait, pour l’heure, pas été renouvelé. Il était en licence et avait besoin de trois mois de stage pour la valider. Pour entrer dans l’entreprise qui le prenait en stage, il fallait le visa mais la préfecture indiquait que pour avoir le visa, il lui fallait sa licence…

Paniquée, la jeune femme attend des nouvelles de la préfecture et a pu parler au téléphone avec Seydou Ouedraogo. Il m’a dit qu’il y avait trois options : soit on le relâchait parce que tout était en ordre, soit il quittait le territoire, soit c’est la préfecture qui allait prendre une décision.

Souhaitons que pour Seydou la situation se régularise 

 



17/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres